Infos

Retour sur l’enquête portant sur la population du quartier de la Quantinière

Jeudi 22 novembre, la ville de Trélazé et l’Agence d’Urbanisme de la région angevine ont invité les habitants du quartier de la Quantinière à participer à la restitution de l’enquête menée au printemps.

Pourquoi une enquête ?

Du fait de l’avancée de l’urbanisation de la Quantinière, la Ville de Trélazé a souhaité se doter d’outils de connaissances statistiques et qualitatives de la population du quartier :

– En demandant, auprès de l’Institut national de la statistique et des études économiques collecte (INSEE), le redécoupage des IRIS de la ville, afin de tenir compte de l’émergence de cette nouvelle zone d’habitat ;
– En sollicitant l’Agence d’urbanisme de la région angevine (AURA) pour la réalisation d’une enquête sociologique auprès des habitants ;
– En demandant à l’AURA de compléter l’enquête par des données statistiques collectées auprès de Pôle emploi, la Caf, etc.

À cette fin, la Ville a démultiplié les moyens pour encourager les habitants à participer : questionnaire disponible sur internet ou en version papier, information via les commerçants et associations du quartier, recrutement d’un agent présent sur le quartier, aux sorties d’école, au Super U ou en porte-à-porte pour informer et accompagner dans le remplissage du questionnaire, campagne de relance et prolongation de la durée de recueil, etc.

Quelles informations sont décryptées ?

La réunion de restitution du jeudi 22 novembre a eu pour objectif d’informer les habitants sur l’avancée de ces trois démarches :

– Redécoupage des IRIS de la ville : après un premier refus, l’INSEE a finalement reconnu la pertinence des arguments avancés par la Ville pour accéder à la demande de définition d’un nouvel IRIS « Quantinière » sur la commune.
Les échanges sont en cours avec l’Institut pour une application à compter du 1er janvier 2020.

– L’enquête a été réalisée du 25 avril au 8 juillet 2018 : 269 questionnaires ont pu être traités par l’AURA, soit 782 personnes (dont 309 mineurs et/ou majeurs à charge), soit un taux de réponse de près de 25 %, ce qui a permis une analyse relativement fiable des données transmises.

Toutes les informations de l’enquête sont disponibles sur ce document.

Une restitution… et ensuite ?

Cette étude a vocation à être poursuivie :
– Par le suivi, sur le long terme, des données de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) collecte que le redécoupage des IRIS permettra de collecter à l’avenir ;
– Par le recueil, via l’AURA, des données Caf et Pôle emploi ;
– Par la relance d’un questionnaire similaire à celui lancé cette année, vers la fin de l’urbanisation du quartier (par exemple, en 2023).

À court terme, la municipalité va tenir compte des premiers faisceaux d’indice que les premiers retours permettent de cerner sur la population du quartier et ses besoins pour développer des projets pour le quartier. C’est l’exemple du déploiement de l’intervention de la Prévention spécialisée, engagée depuis mi-2018, pour accompagner notamment l’occupation et le partage de l’espace public par les adolescents du quartier.

Newsletter

Trélazé, ville labellisée