Les professionnelles du multi-accueil du Grand Bellevue formées à l’approche « jeux d’enfants »

La ville de Trélazé a choisi la Mutualité Française Anjou Mayenne pour la gestion des structures petite enfance sur la commune dans le cadre d’une délégation de service public.

À ce titre, elle est attentive aux actions menées par les équipes et de la formation reçue récemment par les professionnelles du multi-accueil du Grand Bellevue autour de l’approche québécoise « Jeux d’enfants ».

Réduire les inégalités

Au Québec, cette approche a été scientifiquement prouvée sur un échantillon d’enfants suivis de la naissance jusqu’à leur 30 ans.
Elle vise à utiliser le langage et les capacités de l’enfant pour réduire les inégalités, notamment à l’entrée à l’école.

L’intérêt pour le multi-accueil

Le multi-accueil du Grand Bellevue accueille nombre d’enfants allophones (enfant dont la langue première n’est pas le français. Le langage étant au cœur du dispositif québécois, il rentre dans le projet de la structure de permettre aux enfants d’avoir un socle commun, celui de la langue française, pour l’entrée en maternelle et plus tard, l’acquisition de la lecture en CP.

« Il faut suivre l’enfant là où il veut nous emmener »

Au-delà de la parole, la démarche pour les professionnelles est de détecter le bourgeon de compétences dont dispose l’enfant et de l’accompagner dans son apprentissage. Des exercices s’appliquent pour chaque compétence, en plus de rituels. Enfin, des outils sont mis à disposition des parents pour les encourager dans leur parentalité via des fiches explicatives pour leur permettre de poursuivre l’approche chez eux.

Le début du dispositif sera initié en septembre 2019, pour faire vivre l’approche au quotidien tout au long de l’année.

Newsletter

Trélazé, ville labellisée