Infos

Exposition estivale à Trélazé « Un univers en liberté » | Zanzucchi

Du 22 juin 2019 au 01 septembre 2019

Lieu

Espace d'art contemporain des Anciennes Écuries des ardoisières

70 rue Ferdinand Vest 49800 TRÉLAZÉ

http://www.lesanciennesecuries.wordpress.com/

Horaires d'ouverture

14 h 30 à 19 h tous les jours sauf le lundi

Infos et réservations

Entrée libre

Festival de Trélazé

Pierre Zanzucchi, dans tout son parcours de peintre-sculpteur, et son travail sur l’ardoise ne pouvait pas s’intéresser à cette richesse de blocs d’ardoise sans se confronter directement à cette matière brute. Il a d’ailleurs fait une œuvre monumentale aux services techniques de la ville de Trélazé.
Elle sera exposée à l’espace contemporain des Anciennes écuries des ardoisières durant le Festival, dans un espace de 1 200 m².

Pierre Zanzucchi n’a jamais voulu prendre place dans un courant ou un mouvement quelconque. À la pression de la « pensée du groupe » il a toujours opposé les droits de la « pensée individuelle ».  En dehors des modes de l’histoire, il préfère peindre dans ces marges. Ces travaux, peintures, gravures, œuvres monumentales, livres d’artistes prennent place dans la capitale de l’ardoise tout l’été.

Du sombre de l’ardoise faire surgir la lumière.

Matière paisible, intime, sévère et ridée, l’ardoise, Pierre Zanzucchi l’a rencontrée un matin d’hiver, petite découpe noire tombée soudain devant lui dans l’herbe glacée, du toit d’une ancienne grange. Déformée par le temps elle lui évoqua la forme d’un visage, et deux petits trous, les pupilles d’un regard.
Il l’a emportée, commencé par la débarbouiller, à la gratter avec ses ongles puis avec un outil à peine affûté. Sa sombre mystique l’a émerveillé. Sa nocturne texture faite de rides, de plis, de verrues s’offrait à être découpée, burinée, gravée.
Pierre Zanzucchi a utilisé d’autres ardoises usées par les siècles provenant de vieilles toitures, pour créer des visages à l’âme obscure, et pour faire surgir du sombre la lumière, il y a posé des couleurs, taillé, gravé et encré certaines.

La rencontre avec le patrimoine Trélazéen a été une évidence.

Outre les carrières d’ardoises qui dessinent le paysage, Pierre Zanzucchi a été émerveillé par le centre d’Art contemporain des Anciennes Écuries, héritage du passé de Trélazé.
Ici, il a vu que son travail, ses œuvres, côtoieraient avec justesse les pierres de Trélazé et que le principe d’ombre et de lumière prendrait tout son sens dans ses mûrs.

Il est venu s’approprier les lieux en mai 2019, pour créer in situ une œuvre, qui sera principale dans cette exposition estivale. Ici, Pierre gravit une colline d’ardoise pour choisir quelques pièces pour sa création.

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Newsletter

Trélazé, ville labellisée