Biodiversité

Image

La Ville de Trélazé a entrepris depuis les années 2000 de multiples actions pour protéger, préserver la Nature, la faune, la flore et favoriser un environnement propice au bien-être des habitants : végétalisation des espaces, création de prairies, programme de plantations d’arbres et d’arbustes, opération « pied de mur », implantation d’une frayère et de nombreux nichoirs etc.
Ces actions font l’objet d’une attention d’autant plus depuis 2020 où une adjointe, Cendrine Deverre, a été dédiée au développement durable et à la qualité environnementale sur la Ville.

Les arbres : des remarques aux nouveaux

Un inventaire sur les arbres remarquables

En 2019, un inventaire des arbres remarquables et des arbres sur l’espace public de la ville de Trélazé a été réalisé à l’initiative de l’association ADDULT et dans le cadre d’un partenariat avec l’Université d’Angers.
Une convention a été signée à cet effet.

En quelques chiffres, voici les informations recensées pendant l’étude :
– 4200 arbres sur l’espace public (hors parcs publics) en bonne santé générale
– 60 arbres remarquables par leur taille, circonférence, histoire, esthétique
– Une majorité de chênes, érables, cerisiers du Japon, tilleuls sur l’espace public (en tout 118 essences différentes et environ 11 arbres par hectare urbanisé)
– Une majorité de cèdres, chênes, pins dans les arbres remarquables.

Dans cette continuité et pour répondre au besoin de biodiversité sur la Ville de Trélazé, 3 200 arbres supplémentaires ont été installés en 2020 et 2021. Ainsi, le parc arboré de Trélazé a été multiplié par trois en un an, passant de 4 800 à 13 000 pieds répartis sur le territoire communal, zones d’habitat et entrées de ville.

Une nouvelle expérience : la micro-forêt

Basée sur la méthode Myawaki, botaniste japonais expert en écologie, la micro-forêt trélazéenne a été implantée à l’automne 2020 sur deux secteurs : rue des Acacias et rue de la Gare.

La plantation a fait l’objet d’un partenariat avec les écoles de la Ville.

La Quantinière : des arbres et de la biodiversité

L’aménagement de ce nouveau quartier, par Besnier Aménagement et avec la ville de Trélazé, a pris en compte les enjeux écologiques actuels en maintenant au maximum les végétaux présents sur les terres. A terme, le quartier sera doté de plus de 60 000 végétaux dont 1000 arbres plantés sur l’ensemble de la ZAC.
La gestion des eaux pluviales est gérée, pour la plupart, dans un système de collecte à ciel ouvert. Cela se traduit par la présence de plus de 4 000 mètres de noues et fossés permettant une meilleure infiltration des eaux de ruissellement.

La réhabilitation du manoir de la Quantinière, vestige du quartier, est réalisée dans le respect de la biodiversité présente dans ses murs et aux alentours. Le bureau d’étude environnemental Artelia a travaillé sur une analyse complète. C’est pourquoi, la Ligue de protection des Oiseaux (LPO) a été sollicitée pour préserver la nurserie de chauves-souris située à l’arrière du bâtiment. Les travaux réalisés garantiront le maintien de leur « habitat » et leur reproduction dans leur environnement.
Une action pédagogique d’ampleur a été menée au sein de l’école Aimé Césaire en partenariat avec la Ville, Léo Lagrange, la LPO et Besnier Aménagement. Tous les élèves ont été sensibilisés à la préservation de l’espèce et ont vu des avantages : les chauve-souris mangent les moustiques !

Tous les sites tournés vers la biodiversité

Au Parc du Vissoir

Une frayère a ainsi vu le jour à l’hiver 2018 pour favoriser la reproduction des brochets.
C’est la deuxième frayère urbaine implantée à l’échelle nationale.
De plus, l’étang du Vissoir dispose de deux îlots végétalisés appelés habitats piscicoles. Par les végétaux qu’ils contiennent et les racines qui s’y développent, ces îlots constituent des lieux d’alimentation et de reproduction pour les poissons. Leur présence régule la température de l’eau, ce qui influence directement l’activité des poissons.

Également sur le Parc du Vissoir, de nombreux nichoirs ont été posés dans les arbres.

Le Centre Jean-Gueguen

La Ville de Trélazé a développé l’écopâturage en installant un premier enclos au centre social Jean-Gueguen. Cette démarche vient en complément de jardins partagés implantés au printemps 2020. Ces espaces permettent de créer du lien social avec les habitants et de les sensibiliser à l’alimentation, la biodiversité etc.
De vrais outils pédagogiques et environnementaux au service des habitants !

Ma mairie

Place Olivier Thuau
CS40027
49801 TRÉLAZÉ Cedex

02 41 33 74 74 contact@mairie-trelaze.fr

Périodes scolaires :

Lundi : 8:45 - 12:15, 13:30 - 17:45
Mardi : 8:45 - 12:15, 13:30 - 17:00
Mercredi : 8:45 - 12:15, 13:30 - 17:00
Jeudi : 8:45 - 12:15, 13:30 - 19:00
Vendredi : 8:45 - 12:15, 13:30 - 17:00

Vacances scolaires :

Lundi : 8:45 - 12:15, 13:30 - 17:00
Mardi : 8:45 - 12:15, 13:30 - 17:00
Mercredi : 8:45 - 12:15, 13:30 - 17:00
Jeudi : 8:45 - 12:15, 13:30 - 19:00
Vendredi : 8:45 - 12:15, 13:30 - 17:00

Samedi matin :

Samedi : 10:00 - 12:00 (État civil uniquement)

Je m'abonne à la newsletter